En Haïti, l’aide humanitaire après le séisme et ses impacts

15 janv. 2020 4 min de lecture
En Haïti, l’aide humanitaire après le séisme et ses impacts

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre frappe la capitale Port-au-Prince et fait plus de 230 000 morts en Haïti. L’aide humanitaire après le séisme de magnitude 7 a été récoltée rapidement pour les efforts de reconstruction. La Jeune Chambre de Commerce Haïtienne a collecté plus de 40000$ lors de son gala d’excellence.

Cette collecte de fonds a été organisée au profit de la Croix-Rouge canadienne travaillant sur le terrain en Haïti. Les pertes causées par le séisme sont de 12 milliards de dollars de PIB cumulatif. 15 milliards de dollars ont été destinés pour aider à la reconstruction d’Haïti à travers différents organismes comme la Croix-Rouge et autres.

De plus, la diaspora haïtienne a effectué près de 20 milliards de dollars de transfert entre 2010 et 2019. Cette abondance de fonds a malheureusement détruit l’économie du pays, sur les millions de dollars dépensés, aucune portion n’a été investie dans une activité durable de développement économique.

Donnez un poisson à un homme et vous le nourrissez pendant une journée; apprenez à un homme à pêcher et vous le nourrissez toute sa vie.

En Haïti, l’aide humanitaire après le séisme n’a pas été investie dans l’économie locale

Dans un contexte de crise humanitaire, il est normal que la communauté internationale se mobilise pour faire face à la situation. En Haïti, l’aide humanitaire après le séisme a été une bonne solution à court terme pour répondre à des besoins urgents.

Par contre, celle-ci a paralysé le développement économique à long terme du pays. Elle a aussi augmenté l’écart de richesse entre les plus nantis et les pauvres. Cela est dû au fait que l’aide internationale et l’action humanitaire a favorisé principalement l’importation de produits de l’étranger plutôt que d’encourager l’économie locale en Haïti.

Dans son Ted talk : “Foreign Aid: Are we really helping others or just ourselves?” Dr. Maliha Chishti présente comment chaque dollar en dons générait maximum 10$ en retour pour les pays. À titre d’exemple, on pourrait dire que les 40 000$ collectés durant le gala représentaient un retour maximal de 400 000$ pour le Canada.

D’autant plus, les statistiques démontrent que les pays dans le besoin reçoivent un maximum de 10% des dons. Par exemple, Haïti aurait reçu 4 000$ de notre collecte de fonds.

Une mauvaise collaboration

Les organismes communautaires n’ont jamais critiqué cet enjeu. En outre, ces derniers ont eu un impact négatif sur le développement économique d’un pays en raison de leur manque de collaboration avec les organismes locaux et la population locale. Ce manque de collaboration se démontre par :

  • Une mauvaise écoute des besoins de la population locale
  • L’importation de produits et services de l’étranger
«Ce que je leur dis : il faut qu’ils sortent de leur carcan, il faut qu’ils s’ouvrent un peu pour savoir qu’il y a beaucoup de professionnels compétents dans la communauté qui veulent travailler avec eux et avec leur peuple» Frantz Benjamin lors du Gala d’excellence

Daniel Jean-Louis, co-fondateur et chef de la direction de Bridge Capital S.A, présentait dans son ted talk : To create wealth, let’s move from aid to trade: lessons from Haiti des exemples de non-collaboration économique. Il explique qu’un entrepreneur a fermé sa production de désinfectant pour les mains à cause des opérations des ONG. Ces derniers ont distribué gratuitement des désinfectants provenant de l’étranger.

La question de transferts après le séisme en Haïti

Comme mentionnée dans notre article Indépendance d’Haïti : osé être libres, les 2 milliards de dollars de transferts en moyenne par année ne sont pas investis dans l’économie haïtienne. La communauté haïtienne de la diaspora devrait trouver une méthode durable économique concernant l’aide envers Haïti.

De toute évidence, les deux principaux canaux utilisés à cette fin amènent un plus grand retour économique pour les pays hébergeant la diaspora haïtienne. Cela a contribué à une inflation entre 2010 et 2019 qui peut se démontrer par la valeur du dollar américain contre la valeur de la gourde haïtienne. Plus précisément, en 10 ans après le séisme, le dollar américain est passé de 38 gourdes à 98 gourdes. Pour la même période, le dollar américain est passé de 1.05 à 1.31 dollar canadien.

graph dollar américain et la gourde après le séisme en Haiti

Graphique Dollar des États-Unis en Gourde haïtienne

Charity Water, un modèle pour les dons après le séisme en Haïti

Charity Water est un organisme augmentant l’accès à de l’eau potable dans les pays en développement. En donnant l’accès à de l’eau potable, Charity Water améliore la qualité de vie et l’économie locale. L’organisation se démarque en acheminant 100% des dons publics au financement de projets d’eau potable.

Charity water comme exemple après le séisme en Haiti

L’investissement direct après le séisme en Haïti

La technologie permet aux deux parties d’interagir directement sans l’intervention d’un intermédiaire. La plateforme Alibaba est l’exemple concret du bénéfice de communiquer directement avec un fournisseur en Chine.

Dans cette même optique d’idée, en 2019, l’incubateur Banj a pu collecter 33 500$ à partir de Go Fund me pour réparer les dégâts causés par l’instabilité politique. Selon les tarifs de Go Fund Me, l’entreprise a pu bénéficier de 97.5% des fonds collectés pour continuer à accompagner les jeunes entrepreneurs haïtiens dans son espace. En fait, la population en Haïti aurait reçu 38 000$ des fonds collectés durant le Gala à travers Go Fund Me.

L’investissement direct dans l’économie haïtienne serait possible avec une plateforme de transferts de fonds directs vers les projets en Haïti. Cependant, un développement économique durable demanderait des investissements pour la création d’emplois. Encore là, c’est une vision de l’extérieur. Elle n’est pas forcément la solution.

Konn li pa di lespri pou sa
Explication : Le niveau d’éducation d’une personne n’est pas une preuve d’intelligence.

Un grand merci à Mikaël Theimer pour les photos.

Rejoindre la conversation

Super! Ensuite, passez à la caisse complète pour un accès complet à JCCH Blog .
Bienvenue à nouveau! Vous vous êtes connecté avec succès.
Vous vous êtes abonné avec succès à JCCH Blog .
Succès! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tous les contenus.
Succès! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
Votre facturation n'a pas été mise à jour.